[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°5] : DiDjak Munya: Le Roi du Folk-Rap Congolais

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°5] : DiDjak Munya: Le Roi du Folk-Rap Congolais

Pour ma 5ème Chronique sur #Talents2Kin, je vais vous parler de l’Artiste #DiDjakMunya.

DiDjak Munya: Le Roi du Folk-Rap Congolais Initiateur du mouvement  »Folk hip hop » qui prône le mélange de la culture traditionnel congolaise et du hip hop. Il se distingue vite des autres de part son style de musique et son allure très soigné. Il a rarement été mis en avant, pourtant il a inspiré beaucoup inspiré le rap congolais, moi y compris; peut-être c’est dû à son caractère réservé, effacé, réalité étrange pour un  »tatu » comme lui(Lol).

Pourtant Munya, c’est parmis les OVNI, les incompris de ce rap congolais, un peu à l’image d’un Jean Goubald, car Il est le premier à avoir réussi ce savant mélange entre le folk luba et le rap. Il est également l’un des rares dans ce métier, à se faire connaître d’abord grâce à la scène, les concerts; sans passer forcément par les gros médias traditionnels.

 

DiDjak Munya, c’est aussi l’un des rares artistes du hip-hop congolais avoir sorti des albums: ‘‘Code rouge » et  »Oxygène », dans le norme, avec des vrais concepts; des albums sur lesquels , on a pu retrouvé des grosses pointures de la musique congolaise comme Papa Wemba, Lokwa Kanza, Jean Goubald, Bill Clinton, Larousse Marciano, OliverMan.

Nombreux l’ignorent,mais il a été aussi sacré « Meilleur Artiste Rappeur Congolais  » à l’époque, à la soirée des #OkapiAWARDS; en plus, c’est le grand La Fouine qui lui avait remis le trophée, les vrais le savent… Très connu des professionnels du secteur de la musique en RDC; il est parmis les vrais anciens dans ce rap congolais. Par rapport à sa longévité dans le circuit, il a apparu un peu tardivement auprès des gros médias et du grand public congolais, grâce notamment à Son hit  »Munya Wetu », un son raffiné, atypique dans le rap congolais; c’est par ce titre qu’il a pu affirmer sa place de ‘‘King of folk hip hop ».

Étant aujourd’hui, résident aux USA, DiDjak Munya continue à faire de la musique, bien qu’étant moins présent dans les médias locaux, mais ceux qui le suivent sur les réseaux sociaux savent qu’il fait parti des artistes rappeurs congolais qui savent encore gérer leurs images, malgré l’ancienneté; nous fier de lui et de son apport dans ce mouvement.
Tout ce que je pourrais plutôt lui demander, avec tout le respect, c’est de penser aussi à revenir de temps en temps au pays et à envoyer ses actualités pour le grand public.
Longue vie à lui et à sa carrière! Longue vie au Hip Hop! #BobElvis

 

%d blogueurs aiment cette page :