[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°6 ] : les héros dans l’ombre du hip-hop congolais.

Pour la 6eme chronique sur le site Talents2Kin.com, je vais vous parler de ceux héros dans l’ombre du hip-hop congolais.

Ils ont été la quand tout a démarré, ils ont vu naître le Hip hop congolais, certains ont été artistes et d’autres n’ont fait qu’accompagner les artistes.

Par rapport à l’histoire et à titre exceptionnel, selon certaines de nos sources ( #OGManitou et #DidjakMunya), le premier à avoir monté un label Hip Hop au Congo, c’est Mr #ÉlieKiamwangana, il est le petit frère du célèbre artiste et producteur Congolais, Verky’s Kiamwangana. Il avait créé le label ‘‘Les Anges »,c’est fut donc le premier à produire les Artistes Hip hop à l’époque… (Je reviendrai sur ce sujet en profondeur, très prochainement !).

Pour continuer notre article, nous allons citer des noms que les gens connaissent, sans pour autant savoir ce qu’ils ont apporté dans ce hip hop congolais.

On va commencer avec Mr Gabriel Shabani Records, l’un des rares à l’époque à mettre en place un studio audiovisuel, il est l’un des premiers, à avoir soutenu des groupes comme #FatimaCIA #PNB…

Pour ceux qui l’ignorent, la plupart des classiques du légendaire groupe Fatima CIA, ont été réalisés par Mr Gaby Shabani Records, Patron actuel de Congo Web.

Le deuxième super héros est le célèbre général Norbert Dabira, ouii, le général Brazzavillois, il a également beaucoup contribué pour le Hip Hop congolais, en produisant des groupes de Rap de l’époque, comme Fatima CIA, PNB…

Le 3ème de cette liste des producteurs, c’est le vieux Louis ONEMA  »l’Américain », il a également été pour beaucoup, l’un des premiers qui a réussi à réunir la majorité des rappeurs congolais et artistes urbains sur un même podium, avec son festival  »Congo Hip Hop »; et il est le seul à avoir pu réunir autant des stars pour l’hymne du hip hop congolais, notre classique, la chanson  »Une Nouvelle Paix », un titre qui a marqué toute une génération, les vrais le savent…

Les autres héros dans l’ombre que je vais citer, ont été pour la plupart proches des artistes, car il faut signaler qu’à l’époque chaque groupe qui s’affichait, avait son ingénieur de son,son réalisateur, cela permettait de distinguer le travail réalisé, de créer aussi l’émulation…

Le groupe PNB était lié à Mr #TonnyBass; Le groupe Keep Quiet était avec Mr SteveKonde et Mr #KeranKam, sans oublier le #StudioPlay.

Le groupe K-Melia Mokonzi était avec #SLMRecords;

Le duo #MaduEtFofo du légendaire groupe #Negro et NMB s’étaient également distingué avec certaines de leurs vidéos réalisées par Mr #RonnieKabwika.

Le groupe KMS était lié au légendaire ingénieur de son et réalisateur de Bandal, Mr #JulesNzinga  »Viper Vision ».

Je sais que la liste que je viens d’établir n’est pas exhaustive et loin de moi la prétention d’avoir cité tout le monde, mais encore une foi, la démarche est de rendre hommage à ma manière, selon que moi, j’ai perçu ce mouvement, bien que basé sur les faits, ceci n’est pas de l’Évangile, ça ne reste que ma vue sur un point.
Longue vie au Hip Hop en RDC
Bob Elvis

Lire mes précédentes chroniques

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°1] : Lexxus Légal, le Gardien du Hip Hop Congolais.

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°2] : Fally Ipupa : Un exemple pour les artistes urbains congolais

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°3] | KMS: A bandal, Après le Groupe WENGE, c’est le groupe Kin Maffia Style.

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°4] : BOOBA: Le Leader du Rap Francophone.

[CHRONIQUE DE BOB ELVIS N°5] : DiDjak Munya: Le Roi du Folk-Rap Congolais

16 Partages
Partagez16
Tweetez
+1
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :