ClipsNews

Chômage, souffrance, impunité, injustice sociale : le groupe MPR, la voix de sans voix dans « Nini to Sali te »

Nini tosali te

Chanter pour une revendication sociale, dit-on, c’est inventer un corps. Et Qui a dit que le rap conscient avait baissé son pavillon en République Démocratique du Congo ?

Le groupe MPR composé de Zozo « la machine en marche » et Yuma « Dash » vient encore de dénoncer à haute voix la situation sociale du pays qui demeure catastrophique et va du mal en pis.

À travers leur nouvelle chanson intitulée « NINI TOSALI TE » extrait du projet Première leçon du collectif cité Zaïre, Yuma et Zozo ont lancé un message fort que l’on peut considérer comme un « hymne » sur l’éveil de la conscience patriotique et citoyenne.

Génération sacrifiée, les jeunes sans emplois, élections ou pas, c’est pareil, politiciens sans vision, MPR rappe à haute voix !!!

Malgré le niveau, la performance ou connaissance, le marché d’emplois en République Démocratique du Congo reste un véritable problème, avoir accès à un emploi structuré reste marginal. Yuma et Zozo en mode porte-parole  de désœuvrés, interpellent les décideurs pour qu’ils essaient de trouver des solutions adaptées dans un pays où, selon les Indices, un Congolais vit en deçà de 1,9 Dollar par jour.

Comme chaque année, les universités déversent des milliers de diplômés sur le marché de l’emploi. Cette crème intellectuelle, constituée essentiellement des jeunes, peine à trouver de l’emploi dans le secteur formel, une situation qui n’arrange pas le duo de Bana Matete.

Rappelons que d’après le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui cite une étude sur le chômage en RDC, sur 14 millions de jeunes en âge de travailler, 1 million seulement peut être absorbé dans des activités génératrices de revenus. Dans l’ensemble, seuils, 2 à 4 % de la population active peut trouver un emploi dans le secteur structuré, alors que les autres se débrouillent dans des activités précaires et sans accompagnement adéquat. L’étude révèle que les jeunes de 18 à 25 ans vivant en milieu urbain sont les plus touchés par le chômage, leur taux est à 32,23 %, rien que pour cette tranche d’âge.

« Nini Tosali Te »?  s’interroge le MPR, pourtant
le pays regorge tant des richesses en son sol et sous sol par contre, disent-ils, sa population croupisse dans la pauvreté comme le diable dans un bénitier. Face à cette population déjà meurtrie, les politiciens dont députés et sénateurs censés travailler pour celle-ci par contre ils renflouent leurs poches…

Les artistes concluent enfin dans la chanson :

notre pays est une tragédie, on vit dans l’espoir, mais nous mourrons dans le désespoir.

Disponible sur YouTube et autres plateformes de téléchargement, le chef-d’œuvre du groupe MPR suscite des réactions positives sur la toile et annonce déjà les couleurs du projet « première leçon » de Cité Zaïre.

✍️ Pop KIDIMBU

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *