News

Fête de la musique : la musique congolaise, top ou flop ?

060ED189 11E3 46AB 87C1 9E6BEF50CE9C

Le monde célèbre ce 21 juin la fête de la musique

musique. En République Démocratique du Congo, la musique occupe une place prépondérante dans le secteur culturel congolais.

Pour cette journée, la rédaction de talents2kin s’est apesantie sur un sujet aussi pertinent et cruciale, « l’évolution ou soit la regression de la musique congolaise à l’échiquier international ».

Sur le plan logistique, il s’observe une évolution sur les qualités et le traitement des sons par rapport aux années 60,70,80,90, néanmoins dans le fond règne une concurrence déloyale, les querelles , les injures chez les artistes congolais tant du côté urbain que ndombolo, aussi la scène gospol n’est pas épargnée.

Cette situation ne pousse guère la musique congolaise dans une bonne augure à l’échelle mondiale, ce qui justifie d’ailleurs la régression linéaire de notre musique à l’échiquier international.

Cependant, le message véhiculé à travers les différentes chansons actuelles, que ce soit des artistes de la nouvelle génération ou de la génération ancienne, sont truffées des insanités, l’on assiste à une forme de pornographie verbale. certains acteurs ou consommateurs de la musique font recours à la musique ancienne (génération des années 2000,90,80,70,60) pour s’agripper.

Actuellement, les autorités congolaises et les culturels se penchent pour que la rumba Congolaise s’inscrive dans le panthéon du patrimoine immatériel de l’UNESCO…

✍️ Pop KIDIMBU

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *