Interview

Dossier Droit d’Auteur : Les artistes se réveillent, Apocalypse prévient Fabregas pour le cri « lokolo »

apocalypse

Les artistes congolais évoluant dans les différents orchestres font preuve de créativité, par contre peu d’entre eux tirent profit de leurs productions à cause de manque des connaissances sur la question liée au droit d’auteur.

Cependant, l’ancien animateur du quartier latin Apocalypse qui venait de sortir il y a 8 mois un single intitulé « code niekese », est monté au créneau pour interpeller son collègue Fabrigas s’agissant de l’utilisation de son cri « lokolo », cri principal que l’on retrouve dans son titre « Code niekese ».

« J’ai contacté ndombolhino pour signaler que Fabrigas a plagié mon œuvre, parce que c’est lui qui a mis le clip sur YouTube, il me dira que Fabrice aza mutu nanga je ne peux pas… mais je vais tenter de le lui dire « a indiqué Apocalypse dans une interview diffusée sur la même chaîne YouTube.

À en croire Apocadero, son œuvre est protégée par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), et il va juste signaler la chanson du maestro fabro pour que le droit lui revient paisiblement sans forme de procès.

En revanche, le droit d’auteur est reconnu au créateur (compositeur, parolier, arrangeur) d’une œuvre de l’esprit. Pour être protégée, l’œuvre doit être originale, autrement dit elle doit porter l’empreinte de la personnalité de son auteur.

Contrairement en RDC, la majorité des artistes évoluant dans des orchestres ne déclarent pas leurs créations. Paroles, compositions de musiques, animations… Ce sont des leaders qui s’en approprient par manque de connaissance de leurs musiciens.

Pourtant, beaucoup de ses musiciens qui abandonnent de fois la musique pouvaient bénéficier de leurs œuvres en percevant des royalties sur l’exploitation de celles-ci.

Dossier à suivre…

Pop KIDIMBU

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *