Interview

INTERVIEW EXCLUSIVE : Qui est Gandhi, Le « Mwana Mboka »?

Gandhi

532689 331322356941003 1572609961 n

1) Salut Gandhi ! Bienvenu sur Talents2kin. Peux-tu te présenter pour nos internautes ?

Gandhi, artiste de musique urbaine depuis une dizaine d’années. J’ai un album et 2 mixtapes à mon actif. Je suis bas ? en Belgique, mais grâce à internet ma musique a beaucoup voyagé dans la francophonie.

2) D’où t’est venu l’idée de ce pseudo à Gandhi ? ? tu te doutes bien que le rapprochement va être fait avec Gandhi, le Mahatma apôtre national et religieux de l’inde ? était-ce volontaire ou juste une coïncidence ?

Oui, c’était volontaire ,J’ai commencé le rap à une époque oû tout le monde prenait des pseudos très agressifs. Des noms d’arme, de maladie, de poison. Je ne me retrouvais pas dans ça, je voulais apporter une touche moins agressive. J’ai donc choisi Gandhi, car comme lui, je mène mes combats en utilisant comme premiére arme les mots.

3) Que ce qui t’a motivé pour embrasser la carrière musicale et particulièrement le Rap ?

J’ai toujours eu un amour pour les mots. Ce sont eux qui m’ont poussé à faire du râpé. J’aime le rythme qu’on y met et la manière dont les mots y sont utilisés.

4) Quelles sont tes influences musicales, aussi bien au niveau du rap, que dans d’autres styles musicaux (Ndombolo et autres) ?

Tous les classiques de l’âge d’or du rap français ont eu et continuent à avoir une influence sur moi. À côté de ça, mon père étant fan de musique congolaise, j’ai grandit en écoutant du Koffi Olomidé, qui lui-mème manie les mots à la perfection. Sinon j’écoute de tout. De la variété française, à la pop rock en passant par le reggae. Je ne suis fermé à rien sans être un grand connaisseur en termes de musique.

5) Rappelons que vous aviez été séduit par le hip hop en 1995 par l’intermédiaire du groupe les sages Poètes de la rue, peut-on savoir comment se fait cette rencontre ?

Le premier album que j’ai eu entre mes mains était celui des  » Sages Poètes de la rue « , il m’a beaucoup influencé. J’ai appris toutes les chansons par cœur avant d’apprendre à écrire les miennes.

6) En 2010, tu as sorti ton premier album intitulé « Le Point G, Tome 1, Jeux de Maux  », pourquoi ce titre ? D’où t’es venu l’inspiration ?

561359 367159229995100 1155939934 n

 

 

Ce titre, par ce que cet album, touche les points cachés de la sensibilité de chacun. J’ai décidé d’appeler ce point, le point G (G comme Gandhi) J’y joue avec les mots pour parler de mes maux. L’inspiration m’est venue de mon vécu, c’est un album très introspectif dans lequel je me mets à nu.

6) Y a-t-il eu des retours sur ce premier album ? Sont-ils positifs ?

Beaucoup de retours positifs, mème si personnellement, je trouve qu’il n’a pas eu le succès qu’il méritait. Mais bon, ça, c’est surement dû au fait que c’est mon bébé, et même si j’en avais vendu 1 million, je n’aurais pas été satisfait, lol.

7) Qu’est-ce qui semble avoir été le plus réussi sur cet album ?

La réalisation. J’ai eu la chance de trouver les musiques qui correspondaient à mes textes. Ce n’était pas le hasard, mais le fruit du travail des gens qui m’ont entourés sur ce disc. Six, Imani, Mike Toch, Jr Akwety.

8) Comment digères-tu le fait que ça soit d’autres artistes africains comme Booba, La fouine, Black Kent ou Sefyu qui soient les plus médiatisés dans ton pays d’origine ?

Ce sont des artistes qui explosent ici en Europe. Ils méritent le succès qu’ils ont en Afrique. Je ne me compare jamais aux autres, je sais que mon temps viendra que ce soit en Afrique ou ailleurs. Mais être reconnu chez moi, au Congo, est mon plus grand rêve.

9) Musicalement, on trouve sur certains de tes tracs des styles variés autre que Hi Hop. J’ai noté quelques touches de rock, pop, mais l’on note l’absence de la touche africaine, particulièrement congolaise. Quelles sont les explications que tu peux fournir par rapport à cela ?

Comme je dis souvent, je ne me mets aucune barrière, je suis mon inspiration. Que ça sonne hip hop ou pas, si ça me parle, je travaille dessus. Pour la musique africaine, ça viendra aussi avec le temps, je ne veux pas faire une chanson forcée avec sonorité Africaine, je veux que ça vienne du cœur. J’ai d’ailleurs déjà fait une chanson « Le monde entier » qui a une sonorité et des chants africains, ainsi qu’une autre chanson pour les 50 ans d’indépendance du Congo  » Bana Kin  » en featuring avec Papa wemba, Youssoupha, pour ne citer qu’eux.

10) À quoi est due cette absence remarquée des artistes Hip Hop congolais de la diaspora sur les podiums congolais, en commençant par toi-mème ?

Ce n’est qu’une question de mise en place, d’organisation, etc. Moi, perso, j’aimerais étre tout le temps présent sur la scène congolaise.

538838 331320063607899 891259492 n

12) Il est connu de tous que t’es sur la préparation de ton second album intitulé « Texte Symbole », annoncé avec le single « tu craques pour moi » en feat avec Monsieur Nov. Dis-nous sur ce projet y a-t-il des noms de la musique congolaise dessus ? Gandhi rappera-t-il en Lingala ?

574488 382697041774652 1740057423 n

 

Lol. Il n’y a aucun nom de la musique congolaise de prévu. Pour l’instant. Le reste est une surprise ! 😉

13) Hormis le second album, y a-t-il d’autres projets en vue ?

Avant mon 2ᵉ album, je vais vous livrer une mixtape gratuite reprenant tous les morceaux que je ne garde pas pour l’album « Les Balles Perdues 2  » Vous aurez très bientôt la date.

14) Que penses-tu du site internet www.talents2kin.com ?

Très bonne plateforme pour savoir ce qui se passe au niveau des talents de la communauté congolaise. On a besoin de ce genre de site.

15) Si t’as quelques dédicaces ou un message à faire passer, cette question est à toi !

Un gros big up à tous les kinois en particulier et Congolais en général éparpillés dans le monde ainsi qu’à ceux qui sont sur notre terre mère  « Na kanisaka bino mingi, mukolo to ko kutana misu na nga e ko tonda mayi »

394307 331320353607870 1907375272 n

Rédaction:Tonny Nsenga & Christian Lepira Alias Kri Kri

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *