InterviewNews

JOUR 3 : GUERRE DE 6 JOURS A KISANGANI récit par Alesh (5-10 juin 2000)

F6FD3798 2253 4707 B270 C7970E96AF21

POUR LA MÉMOIRE COLLECTIVE (20 ans sans Justice).

GUERRE DE 6 JOURS A KISANGANI récit par Alesh (5-10 juin 2000)

MERCREDI 07 Juin 2000.

#3emeJour de Guerre…
Il est 5h55′, nous sommes cloîtrés dans la maison tels des bêtes coincés dans un guet-apens. Pas de bouffe, pas de courant, et surtout plus d’eau dans la maison. Obligés de contenir nos besoins physiologiques puisque la toilette est déjà sale (avec une cadette de 9 ans et un cadet de 11 ans, la priorité ne pouvait clairement pas être les plus âgés). Nous n’avons presque pas dormi de toute la nuit tellement les affrontements étaient intenses (l’armée Rwandaise devaient bien s’affirmer dans les Nouvelles positions conquises parmi lesquelles, devant notre maison).

A 5h55′, les Rwandais devant notre maison commencent à bombarder les positions Ougandaises se trouvant à environ 100m derrière notre maison. Ce sont donc plus de 30 obus projetés à partir de chez nous (Vous n’avez aucune idée du bruit, des détonations et de la peur que tout cela cause)… Je suis à deux doigts de me pisser et de me chier dessus…

Et les Ougandais qui étaient super doués en calculs de trajectoire décidèrent de répliquer… ils ne donnent que 3 obus en réponse… et forts de notre expérience de 3 jours de ligne de front, après avoir entendu partir 3 coups d’obus, fallait compter 3 détonations d’explosion pour être sûr que les 3 bombes avaient explosé et que notre tour n’était pas encore arrivé.

Le premier Obus explose dans le voisinage… GROS BOUM!… On compte…. le deuxième explose… et vint enfin le tour de la 3ème bombe… LA PLUS GROSSE DÉTONATION QUE JE N’AIE JAMAIS ENTENDUE! La Bombe vient d’exploser DANS LA CHAMBRE OÙ MON PAUVRE FRÈRE PATRICK, MA SOEUR Rachel ET MOI ÉTIONS CACHÉS!
J’étais torse nu, allongé à plat ventre… Des éclats de Vitres de notre fenêtre ainsi que du Feu venant de la bombe explosée tombent sur mon dos… ça sent le brûlé, grosse fumée et grosse poussière venant du mur perforé de la chambre… Je ne vois plus rien! J’ouvre grand mes yeux mais RIEN! Connaissant par coeur la géographie de la maison, l’instinct de survie me pousse à ramper aussi rapidement qu’un cafard en Danger.

 

Je voulais m’enfuir et rejoindre ma mère qui était dans le couloir. Rampant à l’aveuglette, voulant atteindre la porte de sortie de la chambre, quelqu’un m’attrappe par la jambe! Ma peur décuple d’intensité! Je donne le coup de pied le plus intense avec le peu de force qui me reste… mais la personne ne me lâche pas! C’était ma soeur Rachel 😞 … Elle s’accrochait désespérément à moi pour pouvoir se sauver elle aussi 😞
A deux nous rejoignîmes notre mère dans le couloir… «Maman! Maman! La Bombe est rentrée dans la chambre!» disais-je en tremblant de tout mon corps… «Mais où est votre frère? Où est Patrick?» répliqua maman… Je pris mon courage à deux mains, et j’avança juste ma tête vers la porte de la chambre sombre de poussière et de fumée… «Ya Patty! Ya Patty!»… silence radio… OMG… «Ya Patty! … Ya Patty!»… enfin je vis une ombre venir vers moi… Il n’a pas pu se déplacer après l’explosion tellement il ne voyait rien…
JE resterai marqué à vie par cet événement… mais la suite n’est pas moins pire…

Quand on a connu la laideur de la cruauté humaine, Entretenir la mémoire, combattre l’oubli afin que les mêmes erreurs ne se reproduisent est une obligation.

Afin que le monde n’oublie pas. Tant que Facebook existera, Du 5 au 10 Juin de chaque Année, je raconterai l’histoire de la guerre la plus meurtrière et impitoyable que j’ai vécue.
Vous l’aviez peut-être lue sur ce mur durant les années précédentes, mais il en sera ainsi chaque année! Lisez et partagez-la encore cette année.

J’invite tous les ressortissants de Kisangani ayant connu la guerre de 6 jours en 2000 entre les armées Rwandaise et ougandaise de partager pendant 6 jours, soit des photos, soit leurs histoires pour que le monde n’oublie pas le tort irréparé qui nous a été causé.
Utilisez 2 hashtags pour que l’on retrouve facilement nos histoires #Joubliepas et #Kisangani6Jours

J’écris cette histoire pour qu’un jour personne n’ose l’écrire à notre place. Un projet de livre, de spectacle musical et de bande dessinée est en cours (oui, il ne faut pas que nos enfants ignorent notre histoire).

Si un jour je ne vis plus, je confie la paternité de ces textes à mes frères Guy et Gloire, à ma fille Imara, et à ma Femme.

Si Vous aimez la RDC en tant que fils/fille, ou que vous en êtes ami, énorme Merci à Vous de partager ce post. Faisons-le tourner sur la toile afin qu’un jour personne ne tente d’effacer cette partie de NOTRE HISTOIRE.

À demain pour le récit détaillé du Jour 4 de la fameuse guerre de 6 jours 🙏🏽.

#JoubliePas #Kisangani6Jours

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *