News

Patrick Muyaya : Je défends les œuvres bien fouinées et assez originales du groupe MPR, la vérité est que nous vivons depuis des décennies dans un contexte d’abandon général

Patrick Muyaya

Cette chanson « Nini Tosali té » du groupe MPR tourne en boucle actuellement sur les réseaux sociaux, les stations radios et chaînes de télévision, aussi dans différents débits des boissons.

Pour Patrick Muyaya, député national depuis 2011 et ministre de la Communication et Médias depuis le 12 avril 2021, la chanson « Nini Tosali Té » s’inscrit dans la logique d’une jeunesse qui se plaint de la situation générale du pays. Je fais partie de cette jeunesse, dit-il, mais aujourd’hui si je suis arrivé à me faire élire, et arrivé là où je suis c’est parce que, au-delà des défis qui étaient dans notre société, on a travaillé, on a tenu, on a avancé.

À lui d’ajouter :

« La vérité est que nous vivons depuis des décennies dans un contexte d’abandon général, donc le message de jeunes qui est perçu là-dedans est un message de désespoir pour dire que Nini Tosali Té ».

Par contre, Patrick Muyaya renchérit que ceci ne veut pas dire « totika kosala », ça veut dire, explique-t-il, que ce n’est pas parce qu’on a fait hier, et que ça n’a pas marché qu’on ne doit plus faire demain. À un moment donné, par rapport au contexte du pays, si ça ne marche pas à droite il faut essayer à gauche et vice versa jusqu’à ce que ça marche, ce qu’il ne faut jamais renoncer. Et je crois que c’est ça le message que nous devons adresser à notre jeunesse, d’ailleurs j’ai partagé le Clip avec le premier ministre et nous nous sommes sentis touchés comme autorités.

✍️ Pop KIDIMBU

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *