NewsSociété

Koffi Olomide convoqué par le CSAC pour des propos sur la guerre dans l’Est

Koffi Olomide

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) a convoqué l’artiste Koffi Olomide ce jeudi.

 

Il lui est reproché d’avoir tenu des propos dénigrants et démobilisateurs envers les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Ces déclarations ont été faites le 6 juillet 2024, lors de l’émission « Le Panier, the Morning show » sur la RTNC.

Pourquoi Koffi Olomide est-il convoqué ?
Lors de l’émission, Koffi Olomide a minimisé le conflit actuel en RDC, déclarant : « De quelle guerre vous parlez ? Il n’y a pas de guerre », et « Une guerre, c’est quand tu tires, je tire, comme en Ukraine. » Ces propos ont été perçus comme un dénigrement des efforts des FARDC face à l’agression rwandaise.

Quelles sont les conséquences potentielles ?
Si les accusations sont confirmées, Koffi Olomide pourrait être soumis à des sanctions telles que l’interdiction de diffusion de ses œuvres sur les médias régulés par le CSAC, voire à des poursuites judiciaires. Pour l’instant, l’artiste n’a pas encore rendu publique sa défense ou ses arguments concernant ces accusations.

Quatre jours après l’émission, la RTNC a suspendu préventivement le journaliste Jessy Kabasele et son émission, regrettant que Koffi Olomide ait remis en cause publiquement la guerre d’agression contre la RDC par le Rwanda. Le journaliste a également été convoqué par le CSAC et a exprimé son désaccord avec les propos de l’artiste sur les réseaux sociaux.

 

Shares:
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});